L’anguille et l’IUCN

L’IUCN, International Union for Conservation of Nature, est l’organisation internationale de protection de la nature la plus ancienne et la plus grande. Plus de 185 pays travaillent ensemble à l’intérieur de l’IUCN à réaliser des solutions à des questions importantes concernant l’environnement et le développement.

Il est impossible de définir le volume de la population des anguilles en raison des données de recherches limitées et les connaissances réduites de leur comportement, de leur habitat immense, et par exemple du nombre d’anguilles adultes en migration de l’eau douce vers l’eau salée. Il n’y a pas de données concernant ce qui se passe entre l’arrivée des jeunes anguilles aux côtes et le retour des anguilles adultes à la mer. En outre, l’Anguilla anguilla est une espèce qui fraie au hasard. Les jeunes n’ont pas l’instinct, par conséquent, de retourner vers la région où ils ont grandi, mais ils se laissent flotter vers un endroit, quelque part en Europe.

Le comportement de l’anguille dans l’océan est quasi-inconnu. Puisqu’il y a relativement peu de temps entre la naissance des civelles et l’arrivée aux côtes, la quantité de civelles captées constitue un indicateur fiable de la population des anguilles. Ceci dépend surtout des circonstances de l’anguille dans l’océan. En vertu de ces données de capture, l’IUCN a qualifié l’anguille européenne de “menacée gravement”. Puisqu’il y a si peu d’informations, cette décision a été prise en fonction du Threat Classification Scheme (de la Classification des Menaces) de l’IUCN. Il ne s’agit pas pourtant d’une détermination définitive. Faute de données concrètes concernant la population des anguilles, l’IUCN applique un principe de précaution.

Défiler vers le haut