La solution des obstacles migratoires

Les anguilles rencontrent un grand nombre d’obstacles lors de la migration de la mer et vers la mer. La côte européenne est partout fortement protégée. Le nombre restreint de jeunes anguilles qui réussit à se glisser à travers ces barrières, rencontre ensuite d’innombrables obstacles dangereux tels que stations de pompage et centrales hydroélectriques. Ces obstacles limitent leur liberté de mouvement pendant toute leur vie, entre les 3 et 15 ans (ce qui dépend de leur habitat et de la température de l’eau). Dès que les anguilles veulent retourner à la mer, elles sont confrontées au défi d’y passer!

La levée des barrières innombrables dans les routes de migration peut être considérée uniquement comme un plan à long terme en raison des frais énormes. C’est pourquoi il y a des projets en exécution dans l’Europe entière visant à aider les anguilles adultes reproductrices à court terme à échapper à la mort dans une pompe ou turbine (‘’Paling Over De Dijk’’). Ce sont des projets à forte intensité de main-d’oeuvre et leur nombre est encore limité malheureusement.

Il est primordial, en vue des routes de migration vers l’intérieur, de l’eau salée à l’eau douce, que le plus grand nombre possible d’anguilles est aidé à passer les barrières. C’est pourquoi l’ESF assiste les jeunes anguilles sur leur route en direction de l’eau douce d’initiatives diverses.

L’Eel Stewardship Fund supporte plusieurs projets destinés à aider les anguilles. L’ESF offre en plus les connaissances et le soutien financier aux projets à long terme visant le rétablissement de la population de l’anguille en Europe.

Défiler vers le haut